chef d'exploitation laitière

Découvrez le métier de chef d’exploitation laitière

Le chef d’exploitation laitière gère sa ferme comme une entreprise. Il surveille de près ses vaches et leur alimentation. Il veille aussi à la bonne qualité du lait produit.

Descriptif du métier

Dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage en particulier, les exploitations laitières sont les viviers de la production du lait. La nomenclature administrative des exploitations agricoles comprend plusieurs travailleurs dont le chef d’exploitation laitière est le coordonnateur.

Homme à tout faire, le chef d’exploitation laitière est impliqué dans :

  1. l’élevage des vaches laitières,
  2. l’encadrement des ouvriers et professionnels de l’élevage,
  3. la maintenance des matériels de production
  4. le processus de production du lait.

Dans cette fiche métier, nous vous amenons à la découverte des fonctions occupées par le chef d’exploitation laitière, ses connaissances et aptitudes professionnelles.

Le chef d’exploitation laitière : qui est-ce ?

Le chef d’exploitation laitière est un homme ou une femme qui gère une ferme spécialisée dans la production du lait. Il peut travailler pour son propre compte ou exercer en tant que salarié pour le compte d’une entreprise ou d’une personne physique. Le chef d’exploitation laitière porte plusieurs casquettes :

  • gestionnaire de troupeau,
  • responsable des équipements,
  • technicien chargé de la production laitière,
  • responsable des ressources humaines, etc.

Que fait le chef d’exploitation laitière ?

Le chef d’exploitation laitière est un professionnel polyvalent. Ses missions se déclinent sous divers aspects.

En effet, le chef d’exploitation laitière a un rôle d’analyste et de planificateur. En ce sens, il se charge de définir les objectifs ou les prévisions de production en se basant sur l’effectif du troupeau de vaches laitières, les matériels disponibles et les ouvriers engagés dans le processus de production.

Nourrir le troupeau de vaches laitières est une tâche accomplie par le chef d’exploitation laitière. En fonction de la taille de la ferme, il peut se faire assister par quelques ouvriers exerçant dans la ferme.

Le chef d’exploitation laitière est attentif au régime alimentaire de chaque vache laitière. En d’autres termes, il surveille de près l’alimentation de ces animaux. Le calcul des rations alimentaires (herbe + fourrage + céréales + foin + compléments nutritionnels) incombe au chef d’exploitation laitière.

Il procède 2 fois par jour et 365 jours par an à la traite des vaches laitières. La fonction du chef d’exploitation laitière ne s’arrête pas à l’étape de la traite, puisqu’il veille à la bonne qualité du lait produit. Ce dernier aspect est très important, car conditionnant le revenu de l’entreprise. Les consommateurs accordent, à juste titre, une attention particulière à la qualité des produits laitiers, et c’est aussi pourquoi l’éleveur est conscient de cette responsabilité qui lui incombe.

Par ailleurs, le chef d’exploitation laitière garde un œil sur chaque vache du troupeau. À la moindre anomalie, il prévient le vétérinaire pour procéder à un diagnostic approfondi et complet. Il est donc expert en bien-être animal et très attentif au comportement de ses animaux.

Le chef d’exploitation laitière collabore étroitement avec des professionnels qui jouent un rôle important dans la ferme. Il s’agit, entre autres, de l’inséminateur, du vétérinaire, du contrôleur laitier, du chauffeur ramasseur et du fournisseur de matériels d’élevage ou de traite.

En outre, au cœur des préoccupations du chef d’exploitation laitière se trouve la question du renouvellement des vaches laitières qui forment le troupeau. Ainsi, en compagnie de l’inséminateur, il définit et prévoit les plans d’accouplement. L’objectif est de pérenniser le troupeau de vaches laitières tout en misant sur sa qualité et sa rentabilité sur le long terme.

Comme tout gestionnaire, le chef d’exploitation laitière s’implique dans la gestion, l’entretien et la maintenance des matériels de production. Ainsi, il se charge de l’entretien des étables, des salles de traite et de la grange. De plus, il confie la maintenance et la réparation des engins ou appareils (tracteurs, faucheuses, machine à traire, débroussailleuse…) défectueux aux professionnels qualifiés.

En prévision de l’hiver, il procède à l’entretien des terres cultivables disponibles au sein de l’exploitation. Le chef d’exploitation agricole crée également une réserve de fourrage pour assurer l’alimentation des vaches durant la période hivernale. Lorsque le printemps pointe son nez, le chef d’exploitation laitière procède à la mise en prairie des animaux.

Autres appellations

  • Eleveur laitier

Savoir-faire & savoir-être

Ne devient pas chef d’exploitation laitière qui veut, mais qui peut ! En effet, l’exercice de cette fonction nécessite l’acquisition de compétences pratiques et de qualités spécifiques.

Le chef d’exploitation laitière jouit d’un esprit d’entreprise remarquable. Il maîtrise les rouages de la production animale et laitière. Ses savoir-faire ne se limitent pas aux quatre coins d’une ferme. Ainsi, il connaît les techniques commerciales et le sens des relations humaines sont aussi un atout.

En ce qui concerne les qualités du chef d’exploitation laitière, il sait se remettre en cause. De plus, il s’adapte à toutes les situations en un temps relativement réduit. Débrouillard, il est autonome et sait tirer profit des circonstances difficiles ou complexes.

Les formations qui mènent à ce métier

Il faut avoir suivi des formations certifiantes adaptées. Voici quelques formations et diplômes donnant accès à la fonction de chef d’exploitation laitière :

  • BPA en travaux de production animale, option élevage des ruminants ;
  • BPA chef d’exploitation en polyculture-élevage ;
  • Licence professionnelle en productions animales ;
  • Licence professionnelle en gestion des organisations agricoles et agroalimentaires ;
  • Certificat de Spécialisation (CS) en transformation laitière ;
  • Certificat de Spécialisation dans la filière fromagerie internationale ;
  • Certificat de Spécialisation dans la filière automatisation dans l’industrie laitière et agroalimentaire.