salarié agricole remplaçant

Découvrez le métier de salarié de service de remplacement

Le salarié de service de remplacement, remplace momentanément les ouvriers agricoles ou les exploitants agricoles. Il s’imprègne des techniques utilisées pour maintenir le bon fonctionnement de la ferme, sur une période donnée.

Interview

Descriptif du métier

Même si depuis quelques années, le secteur de l’agriculture connaît une mécanisation avancée, toujours est-il que l’intervention humaine est vitale pour la réussite des opérations. À côté du salarié agricole permanent qui travaille à plein temps sous la coordination de l’exploitant agricole, le salarié de service de remplacement effectue des missions à durée variable. Comme sa dénomination le laisse pressentir, il supplée les exploitants, éleveurs ou ouvriers agricoles en cas de congés, d’indisponibilité pour des raisons de santé, de congés maternité ou paternité.

Polyvalent (élevage porcin ou vache, agriculture, viticulture, élevage ovin ou volaille…), le salarié agricole remplaçant s’adapte aux pratiques de chaque exploitation. Le rôle principal qui lui incombe est de travailler sur tous les aspects de l’exploitation en vue d’aider les exploitants à réaliser les tâches quotidiennes de la ferme.

Dans cette fiche métier, nous jetons notre dévolu sur la fonction de salarié de service de remplacement. Et comme à notre habitude, nous passerons tous les aspects du métier à la loupe : missions effectuées, connaissances pratiques et qualités, formations adaptées à l’exercice de la profession.

Le salarié de service de remplacement : qui est-ce ?

C’est un professionnel employé, en tant que salarié, par le service de remplacement. Il remplace momentanément les ouvriers agricoles ou les exploitants agricoles dans une ou plusieurs exploitations localisées dans une zone géographique déterminée. Le salarié agricole remplaçant travaille en étroite collaboration avec les exploitants.

Parfois membre d’un large réseau, il bénéficie de plusieurs avantages et jouit d’une grande mobilité. Autonome et dégourdi, il sait s’adapter rapidement à son nouvel environnement de travail. Quand il le faut, le salarié agricole ne manque pas de prendre ses responsabilités et des décisions cruciales.

Mais, de façon concrète, quelles sont les différentes tâches que le salarié agricole remplaçant accomplit tout le long de sa mission de remplacement ?

Que fait le salarié de service de remplacement ?

À sa venue dans l’exploitation agricole, le salarié de service de remplacement est briefé sur ses missions principales et les attentes nourries. Il prépare progressivement son adaptation à la ferme en se fiant à ses aptitudes de fin observateur. Ensuite, il s’imprègne des techniques utilisées par les exploitants et ouvriers agricoles pour développer la culture. Lorsque les techniques de culture ou d’élevage utilisées au sein de l’exploitation sont différentes de celles qu’il maîtrise, il change ses pratiques en vue de s’adapter aux nouvelles techniques.

Lorsqu’il travaille au sein d’un élevage de vache laitière par exemple, le salarié de service de remplacement s’occupe du bien-être du troupeau. Ainsi, il nettoie correctement la stabulation et salle de traite. Il nourrit les animaux suivant les rations alimentaires adaptées à chacun d’entre eux. Il peut être chargé d’amener le troupeau paître. De plus, il assure la traite des vaches deux fois par jour et aide l’éleveur à assurer la maintenance des appareils utilisés au sein de l’exploitation.

Dans les fermes spécialisées dans la culture agricole, le salarié de service de remplacement épaule ou supplée le fermier dans la réalisation des tâches que requiert l’exploitation. Ainsi, il peut entretenir les espaces cultivables et semer. Il participe également à l’épandage des composts. Durant la période des récoltes, le salarié agricole s’implique dans la récolte des céréales et autres cultures.

Le salarié de service de remplacement organise ses tâches de manière rigoureuse. Ainsi, il prend note des consignes et recommandations données pour la bonne marche des activités. Il lui est reconnu une certaine autonomie. Ainsi, il a la possibilité de prendre des initiatives en face des situations qui exigent une réaction immédiate.

Le salarié de service de remplacement est astreint à des comptes rendus réguliers. Pour ce faire, il consigne l’ensemble de ses activités dans un rapport en vue de permettre à l’exploitant de connaître l’état des lieux de l’exploitation. Ce rapport permet également à l’exploitant de reprendre facilement ses activités sans perdre le fil et suivant une certaine cohérence.

Pour finir, le salarié de service de remplacement est scrupuleusement tenu d’obéir aux règles de discrétion et de confidentialité. En effet, il ne doit pas divulguer le fonctionnement interne de l’exploitation à de tierces personnes. Les codes et valeurs de la ferme au sein de laquelle il effectue des heures de travail doivent être respectés avec ferveur et conviction.

Autres appellations

  • Agent de remplacement
  • Vacher remplaçant

Savoir-faire & savoir-être

L’exercice du métier de salarié de service de remplacement requiert la maîtrise d’une pléthore de connaissances pratiques et l’acquisition de certaines qualités.

Sur le plan du savoir-faire, le salarié de service de remplacement maîtrise la gestion d’une exploitation agricole ou d’une ferme d’élevage. Il connaît les techniques de culture et d’élevage. La manipulation des machines agricoles et des appareils d’élevage est une compétence acquise chez ce professionnel. Passionné des animaux, il connaît le comportement animal et maîtrise les pathologies simples et quelques notions sur les premiers soins adaptés. Pour finir, le salarié agricole remplaçant doit maîtriser l’alimentation animale.

Sur le registre du savoir-être, le salarié de service de remplacement déborde de confiance en soi. De plus, il est autonome, rigoureux, sérieux, ouvert d’esprit et amateur du contact humain. Et surtout, il n’aime pas la routine, car c’est la variété des tâches qui rend le quotidien intéressant.

Les formations qui mènent à ce métier

En obtenant l’un de ces diplômes, vous pouvez prétendre à ce poste :

  • BPA en Travaux de la production animale ;
  • CAPA en Production agricole et utilisation des machines ;
  • CAPA en Production agricole utilisation des matériels ;
  • Bac pro en Conduite et gestion de l’exploitation agricole ;
  • BTSA en Analyse et conduite des systèmes d’exploitation ;
  • Certificat de Qualification Professionnelle dans la filière Agent de Service de Remplacement.