conducteur de ligne de conditionnement picto

Découvrez le métier de conducteur.trice de ligne de conditionnement

Le conducteur de ligne de conditionnement travaille dans une unité de production de lait  et/ou de produits laitiers. Il doit connaître le fonctionnement des machines et leur mode d’entretien.

Descriptif du métier

Dans l’industrie agroalimentaire, le conditionnement joue un rôle capital dans la qualité des aliments. C’est une activité qui demande savoir-faire et compétence afin d’offrir les meilleurs produits aux consommateurs. Un conditionnement fait dans les règles préserve la saveur et la qualité des aliments. Les produits laitiers qui sont particulièrement périssables nécessitent de soins spécifiques pour qu’ils soient conservés le plus longtemps possible. Le conducteur de ligne de conditionnement est un professionnel qui a pour mission de superviser le conditionnement du lait en brique (par exemple) ou en yaourts, etc… t dans le strict respect des normes d’hygiène et de qualité en vigueur.

Prenons l’exemple du lait UHT. Il s’agit d’un produit stérilisé et fragile qui a besoin de soins particuliers pour sa bonne conservation. Son conditionnement se fait à l’aide de machines spécifiques qui fabriquent les cartons et assurent leur remplissage et la fermeture au travers de nombreux canaux. Le rôle du conducteur de ligne de conditionnement est de s’assurer du bon fonctionnement de la machine et de la qualité de la production.

Si vous ne savez rien du conducteur de ligne de conditionnement, nous vous disons tout à ce sujet dans la présente fiche métier.

Le conducteur de ligne de conditionnement : qui est-ce ?

Le conducteur de ligne de conditionnement est une personne salariée qui travaille dans une unité de production de lait UHT ou autres produits laitiers. Organisé et méthodique, il est également rigoureux et précis dans tout ce qu’il fait. Ce professionnel veille au bon fonctionnement des machines dont il a la responsabilité. Il doit être disponible et avoir l’esprit alerte pour détecter la moindre anomalie à temps.

Que fait le conducteur de ligne de conditionnement ?

La fonction de conducteur de ligne de conditionnement touche principalement tout ce qui a trait à l’unité de conditionnement du lait. Il est le principal garant des machines, de leur entretien et de leur bon fonctionnement.

Ses missions consistent à :

  • veiller d’abord sur l’hygiène de la salle de production et à la propreté des machines
  • contrôler le bon fonctionnement et la sécurité des machines et équipements.
  • vérifier l’état parfait de la brique (ou bouteille) ainsi que le marquage de la DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale)

Il commence sa journée en effectuant les réglages nécessaires ou en les ajustant en fonction des besoins (configuration, cadence, cadrage du film, etc.).

C’est lui qui assure l’approvisionnement de la machine en matières et produits (laits, emballages, accessoires, etc.). Il doit contrôler la qualité de la production et vérifier le marquage des dates de fabrication et d’expiration. Il examine également la forme de la brique pour s’assurer qu’elle est bien rectangle (ou de la bouteille plastique) et ne présente aucun défaut.

Par ailleurs, le conducteur de ligne de conditionnement note, avec minutie sur sa feuille de suivi, la nature du lait, les prélèvements faits pour le laboratoire, tous les changements de rouleau effectués ainsi que la nature du papier. C’est à lui qu’il incombe aussi de régler la machine afin que la date limite d’utilisation optimale (DUO) soit toujours correctement imprimée sur les briques.

Durant tout le processus de conditionnement, ce professionnel doit être attentif au fonctionnement de la machine et de tous les autres appareils de contrôle. C’est une personne organisée et méthodique qui a le regard vif et une oreille attentive pour déceler rapidement le moindre dysfonctionnement. Il est outillé pour faire de simples interventions. Cela lui permettra d’intervenir dans les délais afin que la chaîne de production ne soit pas interrompue. En effet, toutes les unités sont interconnectées, et l’arrêt d’une machine entraîne systématiquement l’arrêt des autres. S’il ne peut dépanner lui-même, il appelle le service maintenance.

Ce professionnel est un chef d’orchestre qui doit avoir l’esprit d’équipe, car il est régulièrement sollicité pour porter assistances aux membres de son équipe. Pour cela, il doit être disponible et avoir une grande ouverture d’esprit. Il est également en contact direct avec l’administration à qui il fait des rapports réguliers.

Autres appellations

  • Agent de conducteur de ligne automatisée
  • Conducteur de ligne d’emballage
  • Conducteur d’installations et de machines automatisées

Savoir-faire & savoir-être

Exercer le métier de conducteur de ligne de conditionnement requiert des compétences spécifiques et certaines qualités qui sont utiles à la pratique de la profession.

Le conducteur de ligne de conditionnement est une personne qui doit avoir la maîtrise des machines. Il doit connaître leur fonctionnement et leur mode d’entretien. Il doit avoir des connaissances avérées en logiciels de gestion de production assistée par ordinateur. C’est un professionnel qui maîtrise les normes de qualité et qui sait mettre en pratique les gestes et postures de manutention. Il doit aussi connaître les règles de sécurité et savoir les appliquer si le besoin se présente. Par ailleurs, c’est une personne qui a des connaissances basiques en pneumatique.

Pour ce qui est de ses qualités personnelles, il doit avoir le sens de l’écoute et de l’observation. Il doit également être organisé, rigoureux et savoir prendre des initiatives. C’est un bon communicateur et un bon manager qui sait diriger une équipe.

Les formations qui mènent à ce métier

L’accès à la fonction de conducteur de ligne de conditionnement est conditionné par une formation professionnelle. Le niveau minimum est le CAP, BEP ou Bac en Électromécanique, Conduite de machines automatisées, Maintenance sur machines et automatismes, Conduite de systèmes industriels.

Sans diplôme particulier, la fonction est accessible à ceux qui ont déjà une expérience sur des machines industrielles. Il est également possible d’exercer le métier avec la formation continue ou certaines certifications comme :

  • CQPM Pilote de moyens de production
  • CQPM Pilote de systèmes de production automatisée
  • CQPM Conducteur de systèmes de production automatisée
  • CQPM Conducteur d’équipements industriels ou le
  • CQPM Conducteur d’installations robotisées

Certains certificats peuvent être requis, comme le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité ainsi que l’aptitude médicale.