Vétérinaire

Découvrez le métier de vétérinaire

Le vétérinaire a pour rôle fondamental de soigner les animaux. En ce sens, il doit avoir une maîtrise parfaite des notions de biologie et d’anatomie animale.

Descriptif du métier

Garant de la santé animale, le vétérinaire est un professionnel chevronné qui s’occupe du bien-être et de la santé des animaux de compagnie, et dans le secteur agricole, des animaux d’élevage (bovins, ovins, caprins et porcins) ainsi que des animaux sauvages.

Grand amoureux des animaux, les attributions du vétérinaire varient en fonction du milieu dans lequel il exerce son métier (clinique vétérinaire, zone rurale, industrie agroalimentaire, laboratoire pharmaceutique, parc zoologique…).

En tout état de cause, les missions du vétérinaire pivotent autour de :

  1. la pratique de la médecine,
  2. la chirurgie
  3. conseils en hygiène, alimentation ou reproduction.

Le métier de vétérinaire est une fonction assez connue. Cependant, plusieurs personnes ont une mauvaise appréhension du rôle exact joué par ce professionnel. Qui est donc le vétérinaire et en quoi consiste réellement son métier ?

À travers cette fiche métier, nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur la fonction de vétérinaire.

Le vétérinaire : qui est-ce ?

Le vétérinaire est un travailleur libéral ou un salarié (dans un parc zoologique ou au sein d’un service vétérinaire d’état par exemple) qui a pour rôle de soigner les animaux. Rigoureux et passionné, il passe la majeure partie de son temps à s’assurer que les animaux jouissent d’une excellente forme. Parfois, le vétérinaire peut être un enseignant dans une école de formation ou consacrer une partie de son temps à la recherche.

Que fait le vétérinaire ?

Les tâches réalisées par le vétérinaire dépendent de son lieu de travail et surtout de ses clients.

Selon des statistiques récentes, la moitié des personnes qui exercent ce métier est spécialisée dans le soin des animaux de compagnie (chats, chiens, oiseaux, animaux exotiques en vogue…). Si 29 % des vétérinaires alternent entre des fonctions mixtes, 12 % passent le clair de leur temps à soigner les animaux d’élevage. Pour finir, 5 % consacrent leur expertise au soin des chevaux.

Lorsque le vétérinaire exerce au sein d’une clinique vétérinaire (souvent à son propre compte), il s’oriente sur le conseil et la prévention au travers de trois principaux rôles :

  • D’abord, il est chargé de prévenir les maladies et les infections courantes qui menacent la bonne santé et la forme des animaux. Pour ce faire, il procède aux diagnostics, à la vaccination et aux traitements préventifs en vue de préserver la santé physique, psychologique et émotionnelle de l’animal.
  • Ensuite, il se charge de soigner les cas de maladies chez les animaux en procédant aux soins appropriés. Cela s’étend des injections jusqu’à la prescription des médicaments pour guérir le mal dont souffre l’animal.
  • Enfin, le vétérinaire, pratiquant en clinique, s’occupe de la conduite des opérations chirurgicales sur les animaux. En ce sens, il doit opérer l’animal à chaque fois que le diagnostic l’exige.

Précisons que la majorité des consultations et des traitements réalisés par le vétérinaire se déroule à l’intérieur du cabinet.

Enfin, le vétérinaire peut également travailler pour un laboratoire pharmaceutique et concevoir de nouveaux médicaments pour soigner des maladies et infections animales. Autant il s’implique dans le processus de fabrication, autant il joue un rôle décisif dans la commercialisation des produits conçus.

Toutefois, lorsque le vétérinaire travaille en zone rurale, ses attributions et les conditions d’exercice de ses missions subissent un profond changement. En effet, il exerce exclusivement dans le domaine de l’élevage.

Lorsqu’il exerce en milieu rural, le vétérinaire se déplace dans les fermes. Lors du suivi des surveillances des troupeaux, il n’attend pas l’appel de l’éleveur avant de se rendre sur son lieu de travail pour y accomplir ses tâches. Cependant, le fermier peut lui faire appel de manière expresse et directe, car le vétérinaire est également un urgentiste. Il faut savoir que le vétérinaire qui exerce en zone rurale effectue beaucoup de déplacements et rencontre beaucoup de monde, c’est aussi cette richesse de contacts qui rend ce métier attractif. En effet, le soin prodigué à l’animal apporte aussi réconfort et bien-être à l’éleveur. Il faut savoir aussi que les efforts physiques peuvent être importants et prolongés (manipulations d’animaux lourds et volumineux comme les vaches, par exemple). Les horaires sont très flexibles avec des gardes de nuit, le dimanche et les jours fériés.

Les tâches à réaliser se déclinent en cinq aspects fondamentaux :

  • prévenir les maladies ; c’est-à-dire surveiller pour mieux soigner ;
  • assurer la pleine croissance et le développement des troupeaux (bœufs, chevaux, porcs, chèvres ou moutons…) ;
  • améliorer l’hygiène et l’environnement des animaux ;
  • gérer l’alimentation des animaux ;
  • et enfin, améliorer la productivité et la rentabilité du troupeau.

Investi également d’une responsabilité à l’égard des pouvoirs publics, le « véto » effectue tests et prélèvements à chaque introduction d’un nouvel animal dans un troupeau, et fait remonter les premières informations sanitaires en cas d’alerte.

Autres appellations

  • Soignant animalier

Savoir-faire & savoir-être

En termes de savoir-faire, le vétérinaire possède une maîtrise parfaite des notions de biologie et d’anatomie animale.

  • Il dispose d’une vaste connaissance des médicaments et des traitements médicaux appropriés pour guérir les maladies courantes chez les animaux.
  • De plus, le vétérinaire connaît du bout des doigts les posologies et les techniques d’administration des médicaments et soins pour animaux.

Le vétérinaire est un habitué de la pratique de la chirurgie animale. Ses connaissances du domaine des interventions chirurgicales sont très approfondies.

  • Étudier et anticiper les comportements et les réactions des animaux sont des aptitudes des vétérinaires.

Pour ce qui concerne le savoir-être, le vétérinaire est un passionné inconditionnel des animaux.

  • Il a le sens du contact et développe un esprit d’écoute et d’analyse hors pair.
  • De même, le vétérinaire est un grand diplomate qui sait comprendre et établir une relation saine avec les animaux, mais aussi avec leurs propriétaires.
  • Rigoureux et sérieux, il sait garder son sang-froid. Les exigences de sa fonction l’obligent à être disponible continuellement, tout en étant résistant au stress.

Les formations qui mènent à ce métier

Exercer le métier de vétérinaire passe obligatoirement par l’obtention préalable d’un DEV (Diplôme d’État de docteur vétérinaire).

La formation conduisant à ce diplôme est dispensée dans les écoles nationales vétérinaires. La durée de la formation est de quatre à cinq ans en fonction du niveau des apprenants à leur entrée à l’école.