mardi, 13 février 2018 09:40

Chauffeur Ramasseur de lait

Lien indispensable entre l’éleveur et l’entreprise de transformation, intéressons-nous à ce professionnel qui brave parfois les éléments pour mener à bien sa mission : le Chauffeur Ramasseur de lait.


 
 
Entre la vache et le fromage ou la brique, le lait passe par de nombreuses étapes. Après la traite, la première étape c’est la collecte. Entre alors en scène le chauffeur ramasseur de lait. Ce professionnel, au volant de son camion-citerne fait le tour des exploitations agricoles laitières pour récolter le lait. Les responsabilités sont grandes pour ce professionnel du volant. Il doit faire sa tournée quelles que soient les conditions climatiques pour que l’éleveur ne perde pas le fruit de son travail. Pluie, vent, neige, le lait n’attend pas et il doit être vite transporté pour conserver toutes ses qualités et devenir un produit savoureux !

Pour autant le rôle du chauffeur ramasseur ne se limite pas à ramasser le lait. Dès son arrivée sur place, il jauge le tank à lait. C’est-à-dire qu’il détermine la quantité de lait stocké dans les cuves de l’éleveur.

Il est ensuite chargé de vérifier la qualité et la conformité du lait. Pour cela il prélève deux échantillons de lait, sous l’œil attentif de l’éleveur. Ces échantillons doivent être prélevés et conservés à l’abris de tout élément externe qui viendrait perturber le lait et fausser les tests de qualité et de conformité. Ces prélèvements sont essentiels, ils seront analysés plus tard pour déterminer : la conformité du lait et ainsi savoir s’il peut être consommé ou transformé, ainsi que la qualité du lait et donc le prix reversé à l’éleveur. Une fois ces prélèvements effectués, le chauffeur ramasseur rempli la citerne de son camion en vidant le tank à lait de l’éleveur. Sur chaque exploitation, ce professionnel reproduira le même rituel.

Cependant sa tournée n’est pas dénuée de contact avec les éleveurs, au contraire, c’est un métier de contact et de proximité ! C’est bien souvent le chauffeur ramasseur qui est le point de contact le plus régulier entre l’éleveur et la coopérative ou l’industriel transformateur. Pendant que toutes les étapes suivent leur cours, il est habituel pour le chauffeur ramasseur et l’éleveur d’échanger, et que celui-ci fasse part de ses préoccupations, inquiétudes et bonnes nouvelles de l’exploitation.

Une fois sa citerne remplie, il retourne à la laiterie. Le camion est alors douché et pesé. Un dernier échantillon est prélevé pour vérifier la conformité du lait récupéré. Cet échantillon est immédiatement analysé. Si le lait est conforme, la citerne est raccordée pour ce que l’on appelle le « dépotage » : la citerne est vidée de son chargement dans les cuves de la laiterie pour passer au conditionnement ou à la transformation.

Le chauffeur ramasseur, de son côté nettoie soigneusement sa citerne et son camion pour que celui-ci soit parfaitement propre. Une fois le nettoyage terminé, le voilà « on the road again » à la rencontre des éleveurs pour collecter, contrôler et ramener le savoureux chargement à la laiterie. 
 
 

Produits du lait Sud-Est

Le CRIEL en quelques mots...

Véritable outil nécessaire à la dynamique de la production et de la transformation des produits laitiers et fromagers, le CRIEL, Centre Régional Interprofessionnel de l'Economie Laitière Sud-Est est une plate-forme essentielle.

Contact presse

contact (@) crielse.fr
04 72 72 49 01
04 72 71 06 59
CRIEL SUD EST
23 rue Baldassini
69364 Lyon Cedex 07

Suivez nous !