difficulté Facile

Gâteau de pommes de terre au canard

Une recette gourmande et originale à savourer entre amis ou en famille !

portions
préparation

25 mins

cuisson

60 mins

temps total

85 mins

ingrédients

  • 4 gousses d'ail
  • 1 kg de pommes de terre
  • 80 gr de beurre demi-sel
  • 2 saucisses de canard
  • 20 cl de crème liquide

  • Warning: mysqli_query(): (42000/1305): FUNCTION dbs940841.LEVENSHTEIN does not exist in /homepages/31/d285850976/htdocs/www/wp-includes/wp-db.php on line 2056
  • 50 gr d'emmental râpé
  • 1 Pincée de poivre du moulin

recette

    • PRÉPARATION

    • Préchauffer le four à 210 °C (th. 7).
    • Éplucher et hacher les gousses d'ail.
    • Peler et laver les pommes de terre. Les couper en fines lamelles. Bien les sécher dans un linge propre et sec.
    • Chemiser un moule avec 10 g de beurre demi-sel. Disposer un papier cuisson sur le fond et le bord des parois.
    • Disposer une première couche de pommes de terre dans le fond du moule.
    • Dans une petite casserole, faire fondre le reste du beurre demi-sel. A l'aide d'un pinceau, badigeonner la couche de pommes de terre.
    • Émincer les saucisses en rondelles de 5 mm d'épaisseur.
    • Disposer en alternance les pommes de terre, l'ail et les saucisses. Poivrer. Verser la moitié de la crème liquide.
    • Disposer une dernière couche de pommes de terre et verser de nouveau la crème liquide.
    • Parsemer d'emmental râpé.
    • Réduire la température du four à 180 °C (th. 6). Enfourner et cuire le gâteau de pommes de terre environ 1 heure.
    • Sortir du four, démouler sur un plat.
    • CÔTÉ CAVE

      La texture, à la fois ferme et moelleuse, et la richesse des notes fromagères de la crème et de l'emmental confèrent à ce plat des caractéristiques appréciées au soir d'une froide journée d'hiver. Il appelle des vins eux-mêmes puissants, mais qui devront éviter d'être trop ronds et doux sous peine de rendre l'alliance lourde et peu digeste. Avec un jeune Cahors à la fois riche, dense mais aussi frais et tonique par ses tannins, on apportera du relief à l'accord et, paradoxalement, une certaine légèreté tandis que le gâteau apprivoisera le tempérament encore fougueux du vin. Un St Joseph rouge, bien que plus discret en bouche, enrichira la complexité aromatique de l'ensemble dans un accord allant plus dans le sens du plat.